tous les documents
  • tous les documents
  • Contart
  • Fonds ancien
  • Fonds récent
  • Illustrations
  • Vidéos
Recherche avancée
Ensemble de recherche :
tous les documents
  • tous les documents
  • Contart
  • Fonds ancien
  • Fonds récent
  • Illustrations
  • Vidéos
Recherche par géolocalisation
Entrez un lieu, une adresse, une ville, un pays... :
Distance :  près
Ensemble de recherche :
tous les documents
  • tous les documents
  • Contart
  • Fonds ancien
  • Fonds récent
  • Illustrations
  • Vidéos
Recherche par couleur
Ensemble de recherche :
tous les documents
  • tous les documents
  • Contart
  • Fonds ancien
  • Fonds récent
  • Illustrations
  • Vidéos
Titre :
Daniel Schwartz, membre du jury et Pierre de Roualle remettent le Prix de Leuk à son maître Forest
Légende :
Leuk, lauréat du Trophée dans la catégorie"Mémoire"
L'avis du jury :
"L’avis du Jury : Le jury a particulièrement été touché par le dossier de Leuk, dont la disparition a été un extrêmement difficile à surmonter pour son maître. Par ses actions sur le terrain qui ont permis à plusieurs reprises de sauver la vie des membres de son commando, l’abnégation dont il a su faire preuve, mais aussi pour le soutien qu’il pouvait apporter à son groupe dans des moments difficiles : pour toutes ces raisons, Leuk mérite sa distinction de « chien héros »."
Copyright :
Nom du fichier :
SCC_2021_199057
Origine :
Reportage
Mots clés :
Date prise de vue :
Lieu prise de vue :
Apparence :
Genre iconographique :
Article :
Ce Trophée a été remis à :
• Nom : LEUK
• Maître-chien : « Forest », membre du commando Kieffer de la Marine Nationale
• Race : Berger Belge Malinois, mâle
• Décédé à l’âge de 5 ans, le 2 mai 2019
Récompensé à titre posthume
Son histoire : Leuk a été en binôme avec « Forest » pendant 2 ans au sein de la cellule cynotechnie offensive du Commando Kieffer : les forces spéciales de la Marine Nationale. Leuk était un excellent chien-soldat, spécialisé en assaut et en détection d’explosifs. Doté d’une personnalité imposante, il était formé à tous les moyens de mise en place et d’extraction des forces spéciales de la Marine : aérolargage, aérocordage, grappe, hissage à bord des navires et nage de combat. Il était en mesure de suivre son maître partout.
En dehors du service, il vivait une vie de famille au côté de son maître avec qui il entretenait une relation très fusionnelle.
Lors de ses missions extérieures de plusieurs mois, Leuk a permis à plusieurs reprises de sauver la vie de ses coéquipiers et détectant des explosifs, ou en détectant des ennemis et en participant à leur capture.
En mai 2019, au Sahel, lors d’une intervention dans les massifs rocheux pour la capture d’un individu, Leuk est envoyé en reconnaissance. En effet, les commandos marine ne savent pas si l’homme est armé. Leuk réussit à le débusquer : il est retranché en position forte. Leuk engage le combat en l’attrapant au mollet, puis au bras. L’équipe accourt pour aider leur chien, mais le lieu est inaccessible et trop profond. Pendant la lutte, l’individu réussit à utiliser son arme : Leuk tombe sous les balles. Une fois de plus, l’action héroïque de Leuk a permis de sauver la vie de ses co-équipiers.
Suite à ses actions, Leuk a reçu la plus haute distinction britannique pour les animaux, la médaille Dickin à titre posthume. Depuis la création de la Dickin Medal en 1943, Leuk n’est que le troisième animal français à la recevoir. Très affecté par la mort de son binôme, Forest s’est battu pour que son chien ait les honneurs qu’il mérite, car « Perdre un animal au combat ne doit jamais être une banalité. »
ADOCOM-RP
Sélection
Déposer ici pour retirer de la sélection